13/08/2010

Les aventures de Momulk

INCREDIBLE_HULK.jpgMes élèves m'ont cette année inventé un personnage magnifique: Momulk. Ils l'ont dessiné - vert, grand, fort, musclé, le pantalon violet déchiré en bas, les pieds nus, les bras levés, la bouche ouverte comme laissant passer un cri, les sourcils froncés, et des lunettes et trois touffes de cheveux: deux sur les côtés, une en haut, pour me différencier de Bruce Banner! Est-ce que réellement, en cours, je me mets en colère jusqu'à me transformer, jusqu'à laisser parler la bête qui est en moi et surgit des profondeurs?

Autrefois, cela m'arrivait. Mais grâce à la poésie zen que les éditions Le Tour ont publiée sous le titre Du Japon et de Chine, je me suis amélioré: je la médite tous les jours en contemplant le Ciel et les montagnes qui s'élancent vers lui et servent de marchepied à ceux qui veulent le gagner! Voyez cet exemple, de Li Po (qui n'était cependant pas tant bouddhiste que taoïste, je crois):
li-bai.gifL'escalier s'envole vers les nuages bleus.
Voyant à l'infini, mon souci se dissipe.
Dans les trois gorges la pluie est sombre,
Les eaux printanières de deux rivières ceinturent la ville.
Ici aujourd'hui, monté pour contempler,
A travers les neuf cieux je voyage.
N'est-ce pas sublime? Je ne connais rien d'aussi divin que la poésie chinoise, en particulier Li Po.

Et voici, à présent, je me sens mieux; avec les élèves, je communie plus profondément. Est-ce que par conséquent je reste moi-même, le Bruce Banner local, ou est-ce que la puissance de Hulk, je suis parvenu à la dompter?

J'ai, quoi qu'il en soit, bien envie de raconter les aventures de ce personnage, Momulk, dont, à l'occasion, je mettrai ici l'image: car je n'ai pas de machine, chez moi, qui pour le moment me le permette! hulk01p06a-thumb.jpgCe sera le professeur qui, perdant la maîtrise de soi, se transforme en géant vert, mais qui, une fois transformé, tentera de mettre sa force au service du Bien, par delà sa colère, cherchant à réveiller sa conscience enfouie sous la rage verte, et à rendre au professeur son apparence normale. C'est à suivre; et pour commencer, je dirai quels malencontreux hasards ont rendu ces métamorphoses possibles, par quels accidents du destin cela est arrivé. Car Captain Savoy est un personnage lié aux étoiles, et choisi par les dieux, comme Captain Marvel. Mais ici, ce sera la thématique de l'accident cosmique qui crée une malédiction bientôt tournée par la volonté humaine en bénédiction, comme pour les IV Fantastiques ou Spiderman. Ou Merlin l'Enchanteur, né d'un démon mais mettant ses pouvoirs au service du Bien!

Accident cosmique, ou lié à la science, plus exactement, bien que je ne m'en mêle guère. Cela aura lieu au CERN du canton de Genève: naturellement: c'est un Hulk local!

Mirhé Maumot 2.jpgOr, j'entends révéler tout de suite le nom de baptême de l'homme appelé à se transformer de cette manière: Mirhé Maumot. Un prénom étrange, dira-t-on, que celui de Mirhé! Eh bien, sachez que sa mère, à l'époque où il est né, avait une dévotion particulière pour un chanteur de l'Opéra national d'Ispahan (en Perse) qui portait précisément ce prénom. (Il avait, pour patronyme, Tanjib.) Depuis, on l'a un peu oublié! Cette mère de notre Mirhé, Mme Maumot, trouvait beau le chanteur, et sa voix, surtout, la transportait au Ciel! (Elle-même était d'origine arménienne; c'est un peu voisin de la Perse, comme on ne l'ignore pas.) Elle a donc appelé son fils Mirhé, lequel elle avait eu de son mari, un certain Jean Maumot, modeste professeur de mathématiques au Collège de Saint-Julien-en-Genevois.

Prochainement, nous raconterons, donc, dans quelles circonstances Mirhé Maumot été irradié, de quelle façon les molécules de son corps ont commencé à échapper à son contrôle, suite à un déchaînement occasionné par Suisse-Geneve-CERN-LHC-2-2.jpgles accélérateurs de particules du CERN, et à un accident qui l'a placé sous l'influence des forces radioactives qui accélèrent ces particules! Car il faut savoir que les ondes radioactives ont pour remarquable faculté de rendre l'être humain en partie monstrueux, en tout cas par à-coups; il faut songer au Dr Manhattan des Watchmen, devenu un dieu sans âme, sans cœur, sans humanité! J'en reparlerai lors du prochain chapitre de cette série de Momulk.