21/01/2010

La base secrète de Captain Savoy

Mountains-of-madness-web(1).jpgAvant de savoir comment Captain Savoy réagit, face à l’attaque des hordes de zombies volants et motorisés contre la sainte cité d’Annecy dont j’ai parlé il y a quelque temps, il faut revenir un peu en arrière, afin de faire comprendre comment il a déjà pu être prévenu de leur assaut ignoble. Pour cela, il faut décrire avec une certaine précision sa base secrète, en commençant par signaler une évidence: elle se trouve sous une montagne, une montagne qui est creuse.

Mais quand on saura que ce n’est pas Captain Savoy qui l’a construite, qu’il l’a simplement aménagée, on saisira peut-être déjà un peu mieux la nature de ses origines personnelles, et celles de ses fabuleux pouvoirs.

Pour le moment, néanmoins, je voudrais, sans révéler le nom de la montagne qui est creuse et sous laquelle se trouve l’immense base de Captain Savoy, ni dire par qui, par quels êtres incroyables elle fut au départ forgée et habitée, je voudrais, dis-je, décrire cette base de manière à faire comprendre comment Captain Savoy peut être, en réalité, au courant de tout ce qui se passe en Savoie.

Anges.jpgJe ne ferai pas étalage, ici, d’une vaine technologie, et il en sera d’autant plus ainsi que les facultés de Captain Savoy relèvent en fait bien davantage de la magie: il s’agit d’une magie jadis créée par des sortes de dieux qui vivaient sur Terre, comparables à ces anges à visage humain que J.R.R. Tolkien appelait des Elfes. Le pouvoir en est donc lié à l’essence des astres et de leur rayonnement, et est issu pour ainsi dire en droite ligne de la magie qui avait cours dans le sein de l’Atlantide.

Je ne peux, naturellement, dévoiler ici de quelle façon exactement fonctionne cet art magique, mais je peux dire ce qu’il permet. Car à l’intérieur de la base d’observation et de retranchement de Captain Savoy, s’étend une espèce d’écran palpitant et mouvant, ou plutôt de fine nappe cristalline animant d’elle-même des images, des images incroyablement colorées, et semblant même pouvoir développer du volume. Mais à la différence de la technologie ordinaire, ces images ne montrent pas simplement ce qui a pu être vu dans le passé récent, ou ce qui peut même être vu dans un pays éloigné: elles peuvent également montrer l’avenir, ainsi que des passés antérieurs de bien loin à l’apparition de la photographie au sein de l’humanité.

eraserhead man at the window.jpgDe fait, il ne s’agit pas de photographies, ni même d’images artificielles en général, mais d’images vivantes, de reflets de la pensée des êtres célestes - soit des défunts, soit des dieux. Car la machine qui le permet capte la lumière même des astres, et la meut et met en ordre en montrant ce qu’elle cache. Or, elle est en particulier reliée à un être mystérieux, d’autant plus lié à la Savoie que tout ce qui s’y trouve semble avoir été produit par lui, semble être né de son Corps divin, semble avoir coulé en quelque sorte de son sein. (C’est ce que Jacques de Voragine nommait un archange, un ange protecteur des pays, ou des peuples.)

L'étoile immortelle qui lui au fond de l'âme de chaque être humain ne l’a évidemment pas pour père: elle vient de plus haut; mais dans la mesure où les hommes se relient à la Savoie, une partie d’eux vient bien de cet être mystérieux.

galactus.jpgJ’ajoute ceci: ces images vivantes que peut voir, comme en vision, au sein d’une sorte de transe, le héros indomptable Captain Savoy s’accompagnent, comme dans les rêves, de sons, d’odeurs, et de toutes les formes de perception existantes. Il s’agit bien d’une seconde réalité, d’une sorte de monde imaginal, comme eût dit Henry Corbin. Les images y apparaissent donc sous la forme de symboles, et il faut être initié, pour les saisir. Car il faut dire que quand Captain Savoy découvrit ce lieu étrange et secret, il n’était pas encore complètement abandonné: quelqu’un s’y trouvait encore, qui put parler à Captain Savoy, lui révéler certaines choses, lui livrer une forme d’enseignement. Le disciple ne fut d’ailleurs pas, ici, choisi au hasard.

Et, quoi qu’il en soit, c’est depuis cette base enchantée que le héros put voir que la ville d’Annecy était attaquée, ou qu’elle le serait, et qu’il ne pourrait pas l’empêcher, mais qu’il pourrait essayer d’y trouver un remède, en combattant les êtres maudits qui mèneraient cet assaut: car telle était sa mission.

09/12/2009

La première apparition de Captain Savoy

Archange moderne.jpgJe dirai plus tard comment Captain Savoy a reçu ses pouvoirs, et quelle allure a sa base secrète, dans quel genre d’endroit elle se trouve, car aujourd’hui, je voudrais faire le récit de la première fois qu’il s’est manifesté dans le monde, de la première fois où il a manifesté le désir des dieux de protéger la Savoie du mal, et accompli la volonté de l’ange de la Savoie, auquel justement les dieux avaient permis de créer un héros pour donner à la Savoie une force nouvelle, un éclat nouveau, et la garder contre les ennemis de l’évolution humaine. Car il faut remonter à de tels faits d’ordre spirituel pour saisir la genèse de Captain Savoy, même si le lien entre cette volonté divine et la naissance du héros, la façon dont à l’origine cette volonté s’est manifestée, dans quel feu providentiel le héros est devenu un héros, sera exposé plus tard, ainsi que je l’ai dit.

Or donc, il y eut un jour, il y eut une époque où nul n’avait encore jamais ouï parler de Captain Savoy. Triste époque, mais qui venait, qui était issue d’un âge assez glorieux pour ne pas avoir besoin d’un tel héros, d’un tel prodige vivant, parce qu’en lui-même, cet âge était pareil à l’or fin: la justice y régnait naturellement; la nature elle-même était imprégnée de justice, et rien n’advenait spontanément qui fût sans justice. Le diable n’existait pas, les anges saints de Dieu étaient partout: ils veillaient à chaque carrefour, pour ainsi dire, et aussi, dans chaque maison, dans chaque cité. Mais ce temps a disparu peu à peu, et sans qu’on s’en aperçoive. Un matin, on découvrit que les anges s’en étaient allés, mais on se rendit compte qu’on ne savait pas depuis quand ils étaient partis; on put seulement se dire que cela ne datait pas de la nuit même, qu’en y réfléchissant bien, on avait conscience que le jour précédent déjà ils étaient quasiment absents, et même de nombreux jours encore avant, ils n’étaient plus aussi présents qu’ils l’avaient été à l’aube du monde - si l’on se fiait à cet égard aux annales des ancêtres.Ghost Rider.jpg

Certains bien sûr crurent ces annales mensongères; d’autres invoquèrent les dieux afin qu’ils rétablissent l’équilibre cosmique, et les prièrent de bien vouloir leur envoyer un remède. Quelles que soient les voies mystérieuses qu’ils suivirent dans l’accomplissement de ce haut dessein, il faut dire que ce remède est Captain Savoy. Mais on ne le sut que quand il apparut au sein du monde, longtemps après sa naissance.

Ce fut un jour de ténèbres: les nuages roulaient dans le Ciel. Une pluie torrentielle s’abattait sur Annecy. Le lac était agité. Les nuées étaient si sombres qu’on eût cru que la fin du monde était proche. Quelques éclairs jaillissaient, montrant, à travers l’eau qui ruisselait des hauteurs, les tours massives du château. Les voitures, tous phares allumés, étaient rares, mais n’avançaient que péniblement sur les routes, et au sein des rues de la ville.

Captain America.jpgSoudain, une horde étrange surgit au-dessus des toits de la vieille ville. Les habitants n’en crurent pas leurs yeux: ils se convainquirent qu’il ne s’agissait que d’un phénomène naturel mal connu. Mais il s’agissait d’autre chose. Des sortes d’hommes à la peau jaunâtre, et pareille à du vieux parchemin, comme si aucun sang ne coulait plus dans leurs veines ; aux yeux vitreux, mais contenant une sorte de lueur méchante ; aux dents acérées et cariées, mais luisant aux endroits encore intacts ; et aux membres recouverts de cuir noir, montaient des machines qui virevoltaient dans le ciel, semblables à des motos volantes, en faisant des étincelles et en laissant des traînées de feu derrière elles. Ces êtres étaient une vingtaine. Ils hurlaient - vociféraient. Leur langage était incompréhensible. On eût dit des bêtes.

Et voici! ils lâchèrent des bombes qui dévastèrent la cité, et dont les habitants crurent qu’il s’agissait de météores, ou d’éclairs. Ils n’en pensèrent pas moins la fin du monde advenue. Un tel assaut des forces noires ne pouvait cependant demeurer inconnu et mal compris, pour un être aussi profond et aussi initié aux forces occultes que l’était Captain Savoy. Il intervint, et pour la manière dont il le fit, le lecteur devra attendre un prochain épisode.

05/11/2009

Le costume de Captain Savoy

Captain Marvel.jpgTous les super-héros ont un costume: c’est la garantie du secret de leur action, et donc de son efficacité. C’est aussi l’origine de leur puissance, ce par quoi ils sont de vivants symboles: car ils reçoivent, comme par grâce, la force inhérente aux couleurs de leur costume.

Il me faut donc évoquer aujourd’hui l’apparence vestimentaire de Captain Savoy, et comme j’ai toujours trouvé que les mots étaient plus suggestifs que les images, je ferai sa description ici.

Je dirai d’abord que les couleurs de Captain Savoy sont le rouge et le blanc. De quel rouge s'agit-il? En vérité, il tend au vermillon.

Mais comment se répartissent ces couleurs?

Le blanc est disposé en bandes horizontales et verticales, et elles se rejoignent. Ces bandes font une croix sous la poitrine, et une autre dans le dos. La bande verticale qui passe au milieu du buste remonte ensuite jusqu’à la tête, et retombe derrière en suivant la même ligne.

Mais s’arrête-t-elle vers le bas? Comme les bras, les jambes sont entièrement vermeilles; la bande verticale blanche remonte par l’aine. Elle est large.

Annonciade.jpgCaptain Savoy porte un masque qui a une ouverture lui laissant libres la bouche et les narines. Pour ses yeux, ils brillent, et ils sont vermillons aussi, car le feu du soleil est en eux!

A ses bras et jambes, de surcroît, sont des anneaux d’or, aux poignets et aux chevilles. Un autre cercle d'or ceint son front, serti en sa partie relevée de devant d'un saphir qui luit, rayonne. A son cou pend un collier semblable à celui de l'Annonciade, avec une émeraude lumineuse sa boucle, et dans celle-ci on voit d'étranges personnages dorés baignant dans une clarté verte, et semblant vivants, mais également très lointains, comme si l'intérieur de cette gemme reflétait un monde situé au-delà de l'horizon: toujours dans la même position, mais avec des yeux étincelants, on reconnaissait un ange annonçant à une dame un miracle: des mots sortaient de sa bouche, gravés sur une bande.

A la taille du héros est une ceinture d’or, avec une boucle ornée, et un petit diamant qui brille.

A son doigt, enfin, il porte un anneau qui rappelle ce qu’il doit à saint Maurice: il a des pouvoirs de feu! A la main il tient une lance magique lui permettant de prendre son envol et de combattre ses ennemis - origine véritable de la célèbre lance dite de saint Maurice; sa pointe étincelle, et elle jette à volonté des éclairs.

Tellle est l'apparence de ce héros puissant, dont les aventures pourront maintenant être racontées. Elles auront lieu dans la Savoie séculaire - ou ailleurs, si on l’y invite! Sa base est dans la montagne. Mais j’en reparlerai.