22/03/2018

L'Homme-Météore à l'assaut des marchands de femmes

20953519_1577283638990054_677514710655785162_n.jpgDans le dernier épisode de cette incroyable série parisienne, nous avons laissé l'Homme-Météore, alias Robert Tardivel, alors qu'il venait de prendre son apparence de super-héros afin de combattre un super-vilain appelé l'Homme-Glu, chef secret d'un groupe de marchands de femmes. Sa transformation étant advenue chez sa mère, qui dormait, avait gémi - comme percevant quelque chose par le voile du songe.

L'Homme-Météore tendit l'oreille, mais rien ne se produisit: apparemment, la femme s'était rendormie, ou avait parlé dans son sommeil, troublée, au-dessous de sa conscience, par l'apparition du Héros - par l'effleurement de l'Ange: il avait pu passer près d'elle, son âme l'avait senti, et elle avait remué dans son sommeil; mais elle ne s'était point réveillée.

L'Homme-Météore regarda ensuite la fenêtre, et, par la puissance de sa volonté, elle s'ouvrit d'elle-même, comme si elle lui obéissait.

Il écarta les bras et s'éleva du sol, sa cape s'étendant aussitôt dans l'air, comme si un vent la tirait, quoique nul souffle ne circulât dans l'appartement.

L'Homme-Météore pencha son corps sans plier le dos, prenant une ligne oblique, puis passa par la fenêtre pour voler dans le ciel de Vincennes.

Au-dessus de lui, les étoiles brillaient, quoique les lumières de la cité empêchassent leur éclat de venir pur jusqu'aux hommes, et que quelques nuages, jaunissant par dessous, fussent suspendus sous la voûte céleste. Au sud, derrière la tour Montparnasse, la lune, fin croissant argenté, luisait aussi.

À la gauche de l'Homme-Météore, le donjon de Vincennes brandissait ses volumes arrondis, et le drapeau français, qu'éclairait à son sommet une lampe électrique, à peine était mû par un petit vent frais. Au-delà, l'étendue sombre du bois, traversée par les réverbères jaunes de la route de la Pyramide, faisait contraste avec le voile orangé de Nogent et de Joinville qui, tout au fond, se mêlait au noir du ciel urbain.

Les étoiles d'or semblaient attirées par ces lumières terrestres, comme mises par elles dans un filet, captées, et dévorées! Mais leur éclat résistait, saluant de leur vraie joie l'Homme-Météore, l'être qu'elles avaient investi de leur grâce! Et, face à l'amour dont leurs rayons envoyaient les feux, les clartés humaines paraissaient ternes, froides, mornes, habitées par de mauvais esprits ruminant on ne sait quels méfaits. Seul l'Homme-Météore, justement, brillait du même éclat que les étoiles, et tout homme qui le voyait traverser le shamans_journey_77_by_love1008.jpgciel, sans savoir ce que c'était, sentait en soi la paix et la joie grandir, comme l'espoir se lever sur son est intime. Il l'assimilait à une étoile filante dont il fallait faire un vœu, et se persuadait, pour une fois, qu'il allait se réaliser. Tel était le pouvoir de l'Homme-Météore, même sur ceux qui ne le reconnaissaient pas!

Enfin Paris allait être secourue des êtres célestes, après des décennies de négligence et d'abandon, de dépérissement des âmes! Telle était la conviction soudaine de tous ceux qui, dans les hauteurs, voyait passer le sillon d'or que laissait dans son vol l'homme fait ange. Les plus naïfs croyaient à un engin inconnu du gouvernement, les plus fantaisistes à un phénomène extraterrestre - et les initiés reconnaissaient en lui un signe angélique. Il venait après le Génie d'or, qui lui-même venait après tant de valeureux héros, connus ou inconnus, hérauts des puissances cosmiques qui voulaient du bien à la France! En un sens, il était l'héritier des vieux rois, mais aussi de Jeanne d'Arc et des douze pairs de Charlemagne. Mais, grâce à l'Évolution, il avait pu se transformer plus en profondeur, au contact des anges, que ne l'avaient fait ces héros - de façon même plus complète que jadis Jean Levau laissant naître de lui le Génie d'or, son double cosmique.

Il passait dans le ciel parisien, et émerveillait les âmes pieuses, qui se demandaient, aussi, si c'était le Père Noël, quoiqu'on fût au début de l'automne. Car ce jour où l'Homme-Météore commença sa nouvelle carrière contre le crime était le 23 septembre 2012 de notre ère. Et l'on s'étonnait, mais surtout on se réjouissait, sans savoir pourquoi, même si certains, laissant monter en eux l'envie et la jalousie, se mirent malheureusement à dire que c'était encore une entreprise commerciale, une action publicitaire honteuse qui avait été menée là. Il n'en était rien: l'Homme-Météore était une réalité.

Et il regarda vers le nord - vers le point où, dans le dixième arrondissement de Paris, la clarté orangée souillée et dégoulinante de pus glauque était la plus vive, la plus puissamment menaçante pour les étoiles, qu'elle englobait et semblait dévorer impitoyablement, et il s'élança avec toujours plus d'assurance ou de rapidité.

Il se dirigea vers la rue Paradis, et, sans un bruit, se posa sur le toit de l'immeuble numéroté 50, au bas duquel il avait vu, en vision lointaine, les malfrats se réunir. Là, en effet, étaient des garages qui maintenaient cachées leurs grosses voitures, leurs armes meurtrières et leurs installations illicites; et, autour d'une TheKingpin.jpgtable, derrière une devanture grillée qu'on prenait pour une boutique désaffectée, et qui était en réalité le repaire de la bande la plus effrayante de cette partie de la ville, cinq hommes, pour passer le temps, feignaient de se passionner pour le jeu de cartes, tout en discutant de leurs affaires. À un autre table, plus petite, deux se tenaient en arrière.

Damien Molter était avec les cinq, faisant exprès de perdre, et plaisantant d'une manière qui réjouissait les quatre autres; derrière, les deux hommes silencieux, entourés de fumée de tabac, souriaient faiblement et tristement, comme si leur écart était à la fois un châtiment et une fierté. (Dieu sait ce qui les avait conduits à cette table en retrait, si on les y avait confinés ou si, pour une raison obscure et intime, ils s'y étaient installés de leur propre chef.) Le chef officiel de l'organisation, Jacques Tamblotin, parlait d'un ton rude et goguenard, ironisant sur Damien Molter et ses parties perdues, ou ses blagues, qu'il feignait de trouver mauvaises. Et l'on riait de plus belle, à ces paroles du chef, tandis que Molter, ne faisant qu'en sourire en rougissant, savait qu'il n'attendait que son heure, et qu'un jour, il écraserait ce pantin, ce minable Jacques Tamblotin dont le nom même était ridicule! Des lueurs d'acier passaient dans ses yeux, trahissant ses pensées, mais les autres ne les voyaient pas. Et ils continuaient à jouer.

Mais il est temps, ô valeureux lecteurs, de laisser là cet épisode, pour renvoyer au prochain l'intervention violente de l'Homme-Météore, dans ce nid de méchants, et son combat contre Damien Molter l'Homme-Glu!

Les commentaires sont fermés.