01/07/2016

La renaissance de Captain Savoy

53962-new2bgods2bposter2bdetail.jpgDans le dernier épisode de cette grandiose série, nous avons laissé Captain Savoy alors que, avec son ami l'Homme-Cygne, il s'était attaqué aux monstres qui l'assiégeaient en voyant arriver les chevaliers du lac Léman.

De leur côté, les disciples de Captain Savoy attaquèrent les monstres hybrides, nés de la sorcellerie du Fils de la Pieuvre. Ils firent du mieux qu'ils purent; des éclairs jaillirent de leurs armes, de leurs yeux, de leurs mains, et ils assenèrent des coups dignes de rester dans la légende; mais les monstres étaient plus forts. Les jeunes héros reculaient sous leurs coups et ne parvenaient pas à les abattre. Seule l'Amazone céleste parvint, en ripostant, à trancher la main de l'hybride cornu nommé Ëteurled et qui par son père était de la famille de Fomal, l'Homme-Taureau. Un sang noir jaillit à gros bouillons de la plaie. Mais l'Amazone céleste eût péri sous les coups du frère d'Ëteurled, Apörgog, qui avait des tentacules sous les bras, et qui s'apprêtait à les lancer sur la vierge étincelante et à l'empoisonner de leurs ignobles dards, mais Captain Savoy l'en empêcha en surgissant derrière lui et en perçant de part en part de sa lance l'effroyable créature: car il l'enfonça sous son omoplate gauche et atteignit le cœur. L'Amazone céleste, prise dans sa rage, lui trancha la tête avant qu'il ne s'écroulât et ne chût dans l'eau, la teignant de son sang impur. Cependant, telle était la vie de ce monstre qu'en tombant sa tête jurait encore – jusqu'à ce que l'eau la recouvrît et que de sanglantes bulles en jaillissent.

Le Nouvel Hanuman effectua aussi quelques exploits, dans la mesure de ses forces et de son expérience. Certes, il ne put tuer un seul hybride monstrueux; mais il assaillit avec vigueur les guerriers ordinaires que le 2014-02-15-Catherine-Zarcate1.jpgFils de la Pieuvre avait amenés sur des barges pour qu'ils assiégeassent la base de Captain Savoy, et de sa queue et de sa force, de son agilité et de son habileté, il put éviter les coups des mortels ordinaires et les abattre en les étourdissant et renverser une de leurs barges. Quand les autres disciples de Captain Savoy virent cela, et que cela mettait hors de combat, sans les tuer nécessairement - à moins qu'ils ne se noyassent - les pauvres Annéciens ensorcelés par le Fils de la Pieuvre et possédés par ses alliés démons, plusieurs eurent l'idée de l'imiter, et c'est ainsi que, se mettant à deux, le Léopard des neiges, bondissant d'une barge à l'autre, et le Noton bleu, marchant sur l'eau qu'il dirigeait déjà, même si ses pouvoirs n'étaient pas mûrs - c'est ainsi, dis-je, que ces deux héros en devenir renversèrent les barges, le premier en leur donnant de violents coups de pied quand il sautait sur elles, le second en les soulevant de la main et en s'appuyant sur l'onde qui le portait: et vous eussiez vu, alors, de grandes vagues se mêler à ses mains, et comme prendre leur place, car tel était son pouvoir!

Pendant ce temps, l'horrible Fils de la Pieuvre, libéré des chevaliers de Nalinë, assaillait Captain Savoy, qui fut pris par surprise après avoir tué le monstre Ëteurled; il lui donna un violent coup de queue, alors qu'il s'élevait et bondissait vers lui, masquant cet organe derrière son corps et le faisant jaillir brusquement tel un fouet. Captain Savoy fut envoyé à plusieurs centaines de mètres, et tomba sur le château de la presqu'île de Duingt. Le noble Châteauneuf, qui avait abrité tant de nobles seigneurs et de gentes dames, fut décapité de sa tour maîtresse - jadis bâtie, dit-on, par une fée. Captain Savoy la détruisit en tombant, et brisa le toit en le heurtant.

Les disciples en furent stupéfaits: ils en furent inquiets. Le Fils de la Pieuvre, prudemment, s'avança vers le château en glissant à la surface de l'eau, partageant ce pouvoir avec le Noton bleu. Mais lui ne marchait pas dessus: par dessous, ses pieds et sa queue le faisaient avancer, et il le faisait comme un navire que pousse son hélice dans l'onde. Les hybrides s'arrêtèrent de combattre pour assister à la suite de ce duel, car si Captain Savoy était abattu, ce serait une grande nouvelle, et une grande victoire, et les disciples et l'Homme-Cygne et les chevaliers du Léman fabuleux ne pourraient continuer à résister à leurs assauts.

Mais soudain, du château en ruines une grande lumière jaillit, qui était d'or mêlé de vert, et Captain 10500578_1275160115831575_6978772885037517615_n.jpgSavoy se montra, plus éclatant que jamais, faisant luire au loin sa livrée de gueules à croix d'argent après avoir fait voler autour de lui les débris que, dans sa rage, il laissait des bâtiments croulants qu'il avait violemment pénétrés, et avoir donné naissance à un nouveau pont d'émeraude de sa gemme étincelante, sur lequel à présent il gravissait l'éther.

Sa gloire était telle que le Fils de la Pieuvre, à son tour, s'arrêta. La puissance que dégageait ce héros l'impressionna. Il crut voir, descendant du ciel, un rayon splendide, qui l'entoura après avoir traversé les nuages: une nuée d'étoiles semblait s'y trouver. Se pouvait-il qu'il eût bénéficié d'une aide spéciale des dieux, que les anges lui eussent apporté un secours nouveau? se demandait le monstre, qui haïssait les êtres célestes parce qu'ils trahissaient, parce qu'ils trichaient, et parce que sa mère lui avait instillé cette haine - elle qui les avait reniés et s'était séparée d'eux parce qu'elle les trouvait infâmes avec elle et faibles avec les hommes, qu'elle méprisait.

Nous saurons ce qu'il advint alors dans un prochain épisode, néanmoins. La fuite antérieurement annoncée de Captain Savoy sera cette fois racontée.

Les commentaires sont fermés.