08/12/2014

L’amitié de Captain Savoy et de l’Homme-Cygne

url.jpgDans le dernier épisode de cette onirique série, nous avons laissé notre héros, Captain Savoy, alors qu’il se souvenait de sa première rencontre avec l’ange de Genève, l’Homme-Cygne: un combat avait hélas eu lieu, né d’une parole futile, et après quelques joutes, Captain Savoy avait usé du pouvoir fabuleux de sa lance, l’abattant sur la tête du héros aux ailes d’argent!

Des étincelles jaillirent de son heaume brillant, et du sang perla sur sa tempe. Il eut des mouvements incertains, et puis commença à tomber, comme sonné: dans sa tête tout était noir, et il ne savait plus où était le bas, le haut, l’est, l’ouest, le nord, le sud: le monde lui échappait.

Dès qu’il le vit ainsi choir, le héros de la Savoie sentit sa rage s’en aller, et, après un bref instant où il croyait savourer une victoire, il eut honte, comprenant la folie qu’il avait commise, et qu’il s’était laissé emporter par l’orgueil. Il se précipita dans les airs pour rattraper l’Homme-Cygne, et le sauver. Celui-ci battait des ailes d’une manière faible et désordonnée, n’étant qu’à demi conscient; il s’efforçait en vain de retrouver son équilibre.

Il ne tombait donc pas si vite que Captain Savoy ne pût le rattraper. Il le fit, le saisit dans ses bras, créa de son anneau magique une nouvelle planche verte pour se soutenir, l’y posa, puis l’emmena rapidement au sommet d’une montagne - celle qu’on nomme le Roc d’Enfer: il l’allongea sur la pente alors verdoyante qui était juste sous ce sommet, et voici! l’inonda d’une clarté qui jaillissait du saphir que son diadème portait, au-dessus de son front; puis il le caressa, et lui parla doucement.

Le sang sur sa tempe s’était arrêté de couler. Captain Savoy eut le temps de voir qu’il était d’une grande beauté, et il fut heureux que son visage reprît rapidement des couleurs. Il le vit respirer profondément, puis ouvrir les yeux, et dire: Qui donc es-tu, toi qui manques de me frapper à mort, et qui ensuite t’empresses de me sauver - comme si le feu de l’orgueil et la clarté du ciel se mêlaient en toi et y combattaient en escarmouches rapides? Me le diras-tu?

Captain Savoy alors sourit, et dit: Ô homme à l’allure de cygne, me pardonneras-tu ma violence? J’ai perçu dès le début que je t’avais mal parlé, mais dans le combat le sentiment de l’honneur ou l’amour-pCaptain_Canuck___True_Canadian_by_isikol.jpgropre m’a saisi, et j’ai oublié de retenir mes coups. Te voilà sauf, néanmoins, et j’en suis heureux; car tu n’es certainement pas mon ennemi: j’ai décelé dans ton regard la pureté d’un être juste et bon. On m’appelle Captain Savoy, et je suis le gardien secret de ces montagnes, de ces vallées, de ces lacs, de ces plaines que tu vois s’étendre au pied de ces géants de pierre et de terre - jadis, dit-on, abattus par des dieux à qui ils voulaient voler leurs trônes. J’œuvre pour la justice, l’amour, la liberté, et je combats le mal qui veut s’imposer en ces lieux et en d’autres, si la destinée me le permet. Mais toi, qui es-tu? Me le diras-tu?

- On m’appelle quant à moi l’Homme-Cygne, répondit le jeune homme aux ailes d’argent. Je suis le fils de l’immortelle du lac Léman, et je vis dans un palais du lac, près de la ville de Genève, que ma mère m’a ordonné de protéger, parce que mon père y vivait, ou y avait vécu, du temps qu’il était vivant: il en était un des plus nobles citoyens. Je veille, depuis lors, sur la cité de Calvin, sillonnant son ciel, et je jaillis du lac quand le mal fait entendre sa voix, pour le combattre et l’abattre.

- Je comprends, dit Captain Savoy; tu es le bon génie de cette noble ville. Tu es semblable au Génie d’or, au sage Solcum - qui œuvre, lui, à Paris, en France. Car les cités ont aussi leurs protecteurs - surtout quand elles sont glorieuses, et libres. Quelle raison avons-nous donc de nous battre? Nous voulons la même chose: car le bien ici n’est pas le mal là, et les hommes sont tous frères, par delà ce qui les différencie, ou bien les sépare: ils n’ont qu’un même père aux cieux. Travaillons désormais ensemble, ou en bon accord, et sois regardé comme le bienvenu en Savoie! D’ailleurs Annecy n’est-elle pas la fille de Genève? En un certain sens, je suis ton obligé, ô Homme-Cygne; car elle est désormais la plus peuplée des villes de Savoie.

- Ah! fit l’Homme-cygne en riant, mais Genève fut assujettie à la Savoie, un temps; je pourrais dire la même chose pour moi. N’a-t-elle pas acquis ses titres de franchise sous le comte Amédée V? D’ailleurs toi tu gardes de puissantes montagnes, et un peuple fier, et moi une ville radieuse, et des citoyens élégants: on peut dire que nous sommes complémentaires, et qu’il faudrait que nous nous unissions.

Cependant pour connaître la suite de ce dialogue il faudra attendre un autre épisode des aventures du fameux Captain Savoy.

Les commentaires sont fermés.