07/05/2013

Idéale épouse

salomon.jpgOn se pose souvent des questions sur ce que doit être un couple et ce qu’on attend de l’autre. On parle de beauté, d’intelligence, - on parle moins de probité, d’honnêteté, mais tout le monde l’attend et l’espère aussi.
 
La Bible, dans une de ses parties attribuées à Salomon (je ne sais plus si c’est les Proverbes ou la Sagesse), a déclaré: pour l’homme, rien n’est plus précieux que la beauté, mais la moralité d’une épouse est nécessaire, sa sagesse, profondément souhaitable. Le Kâma Sûtra va dans le même sens: ce qui est à l’origine de l’amour et du mariage, c’est la pulsion égoïste, dit Vâtsyâyâna - le désir de posséder la beauté, sur le mode d’Éros. Qui peut le nier? Mais la vertu est regardée comme indispensable, et les femmes instruites sont louées.
 
Dans les comédies de Corneille, le désir est soumis à la nécessité de la vertu. Le terme est vague et entretient la confusion entre la moralité et l’intelligence. La France traditionnelle et catholique avait ce trait!
 
Au sein de l’Occident moderne, on affecte d’attendre d’une femme qu’elle soit d’abord intelligente; mais Michel Houellebecq a marqué son mépris pour cette orientation, évoquant avec nostalgie le temps où elles pratiquaient la vertu au sens moral, l’estimant indispensable à l’existence de l’amour.
 
Cependant, la préférence entre les trois choses que l’antiquité regarde comme nécessaires dépend aussi des tempéraments. L’homme plein de chaleur corporelle, essentiellement tourné vers ses sens, Venus_Anadyomène.jpgs’occupe d’abord de la beauté: il cherche essentiellement le plaisir. L’intellectuel est souvent attiré par des femmes âgées, instruites, avec lesquelles il puisse échanger agréablement. Le cœur religieux cherche la soumission aux préceptes moraux ordinaires. Or, contrairement à ce qu’on croit, il n’y a pas forcément de hiérarchie à établir entre ces trois aspects de la chose. Il n’est pas vrai qu’une habitude nationale, ou ce qu’énoncent les élites, puisse faire particulièrement autorité, à cet égard comme à tous! Chacun doit pouvoir suivre sa pente propre.
 
Au reste, il est de bon ton, dans un pays comme la France, de médire du point de vue moral, ou religieux, mais qui n’attend de l’autre au moins fidélité, loyauté, sincérité? Il n’est pas vrai qu’on doive se partager entre Sénèque et Épicure, entre la philosophie désincarnée et les voluptés charnelles: la dimension éthique existe aussi de façon légitime, elle fait même le pont entre les deux précédentes. De fait, la véritable morale lie la beauté plastique et l’intelligence: elle est belle intellectuellement, et intelligente corporellement. Elle sublime les plaisirs par la confiance et fait germer la sagesse par les douces conversations qu’elle permet. Elle seule est réellement évolutive, la beauté et l’intelligence donnée par la naissance et l’éducation cessant de croître à partir d’un certain âge: si on veut les maintenir, ou les renouveler, le perfectionnement de l’âme est nécessaire.
 
On pourrait, lorsqu’on s’interroge sur les personnes de l’autre sexe, se demander de quel point de vue elle est développée: la beauté, la vertu, l’intelligence? On s’aperçoit qu’un des trois aspects prévaut toujours. C’est ce qui a pu faire croire que les blondes étaient bêtes, les vertueuses laides, et ainsi de suite; ainsi apprend-on à mépriser injustement ce qui est une qualité en soi. On le fait aussi par jalousie, peut-être! En réalité, les qualités qu’on n’a pas sont l’occasion d’essayer de les acquérir.
 
En profondeur, si on veut étudier l’être humain, on peut saisir que ces trois aspects se recoupent avec ceux de l’humanité en général: le corps, l’âme, l’esprit. Rudolf Steiner affirme qu’à l’origine, les êtres humains étaient séparés en trois parties bien distinctes, et que leur aspect physique en dépendait. Car ces traits ne sont pas sans rapport avec les différentes parties du corps. L’intelligence est surtout dans la tête, le sentiment moral surtout dans la poitrine, la force surtout dans les membres (ce qui apparaît à l’extérieur). Aujourd’hui, c’est très mêlé, mais les tendances restent: elles peuvent se voir. D’emblée, donc, au-delà de la beauté, se trouve sans doute expliquée l’idée de complémentarité, au sein d’un couple.

Commentaires

Et l'époux idéal ?

Écrit par : Marie-Paule | 07/05/2013

Il faudrait que j'y réfléchisse, mais je pense que les qualités propres à l'époux idéal se tirent de ce qui précède, car on attend d'un époux d'abord des qualités d'ordre érotique, le plaisir qu'il peut donner, ensuite des qualités morales, et enfin des qualités intellectuelles, on aime bien un mari intelligent. Mais cela dépend aussi des femmes. Houellebecq assure que les femmes aiment les hommes virils et bestiaux qui font les choses avec talent au lit, mais je crois qu'il le dit par dépit, je ne pense pas que ce soit vrai, elles aiment aussi les hommes gentils et fiables, et les hommes intelligents. En fait c'est exactement pareil sauf que la femme attend peut-être plus de qualités pratiques et moins de qualités plastiques que l'homme, qui aime surtout la plastique.

Écrit par : Rémi Mogenet | 07/05/2013

(Il y a aussi peut-être l'époux qui travaille bien, qui est fiable sur le plan professionnel, mais cela fait sans doute partie de la dimension morale.)

Écrit par : Rémi Mogenet | 07/05/2013

seul le couple qui ne blablate pas à longueur de journée sur ses propre maux qui existent depuis Adam et Eve survivra aux viscitudes nombreuses qui jalonnent la vie qu'on soit marié ou pas.
La perfection n'existe à nulle part sinon le mot divorce aurait disparu faisant le malheur de tous les publicitaires qui en ont fait leur challenge commercial à extrèmement bon rendement et sans oublier les bénis oui -oui qui cherchent des Suisses pour caser les plus désargentés de la planète

Écrit par : lovsmeralda | 08/05/2013

A mon avis, il ne faut pas trop parler, c'est vrai, mais si on ne parle jamais des problèmes, c'est aussi un problème. Chacun doit pouvoir dire à l'autre sans agressivité ce qu'il pense, doit pouvoir signaler ce qui lui fait problème.

Écrit par : Rémi Mogenet | 08/05/2013

Moins (ou plus?) sérieux:

Deux hommes dans la cinquantaine parlent des épouses. Après quelques propos anodins et très généraux, le premier explique au second:
-Tu sais!... Il faut que je te le dise en toute franchise, mais ma femme est un ange!
Avec une note de convoitise dans la voix, le second lui répond:
-Dis-donc, t'as une sacrée chance, toi!... La mienne, elle vit toujours!

Écrit par : Baptiste Kapp | 08/05/2013

La pointe manque peut-être un peu de caractère explosif, car dans la littérature romantique, on a souvent parlé d'anges qui avaient un corps de femme, et vivaient sur terre sous cette forme. Rousseau s'exprimait de cette façon dans "La Nouvelle Héloïse", je crois bien. Il décrit en tout cas sa Julie comme une houri.

Écrit par : Rémi Mogenet | 08/05/2013

... Et voilà que nous en sommes à discuter du sexe des anges...

Et, en ce qui concerne les houris, selon la foi musulmane, elles sont des vierges célestes et récompenses pour les bienheureux entrant dans le paradis.
C'est pour elles que de jeunes islamistes accomplissent des attentats-suicides.

Écrit par : Baptiste Kapp | 08/05/2013

Oui, j'ai lu le Coran. Mais dans toutes les mythologies il y a des femmes idéales et même immortelles qui incarnent la lumière céleste, dans l'antiquité grecque il y avait les nymphes. Les chrétiens ont tendu à dire que les saintes étaient des anges terrestres.

Écrit par : Rémi Mogenet | 08/05/2013

@Rémy Morgenet,j'ai oublié de spécifier aux copains et copines qui eux ne sont jamais de bons conseils et très souvent jaloux des couples qui s'entendent mieux que le leur,Du moins en apparence,rien n'est jamais ni blanc ni noir au paradis du couple,mais certains ont l'art de ne pas vouloir montrer à leur famille leurs désaccords et avec le temps très souvent tout fini par s'arranger à condition que la belle-mère ou la belle soeur ne s'en mêlent pas non plus.
C'est aux femmes qu'il appartient de fermer les yeux sur ce qui souvent est anodin et savoir ne pas faire une histoire d'état pour un simple coup d'oeil dans le rétroviseur,inventé d'ailleurs pour ces messieurs,rire
Les anciennes avaient l'exemple sous les yeux des générations précédentes et leur école de vie en tant que femmes mariées a été plus facile dans le sens ou elles ont compris que seule la patience permet d'aller sur la durée en se souvenant aussi qu'un homme a besoin de draguer pour se sentir désiré,ou sinon flatté très souvent par l'épouse.Notre génération n'aimait pas les compliments et les hommes elles les acceptaient plein de qualités et défauts et les ont entouré jusqu'à leur dernier souffle
Il y eut de sacrés guerres , mais l'amour plus fort pardonne toujours tout surtout s'il y a des enfants . Les psychologues eux-mêmes sont les premiers à dire,le couple parfait n'existe pas ,il se construit jour après jour et c'est tellement vrai
TRès belle soirée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 08/05/2013

Oui, on doit s'efforcer de tendre vers la perfection. Le Kâma Sûtra dit que la femme dans le foyer doit être attentive à plaire à son mari, bien s'habiller, sentir bon, mettre des bijoux, être souriante, sans doute est-ce pour éviter qu'il cherche ailleurs de quoi satisfaire son ego, qu'il porte ses désirs égoïstes en dehors. J'ai le sentiment néanmoins que c'est une pensée un peu orientale, en Occident on s'en remet à cet égard au sort, et on doit compter sur la moralité du mari, qui n'est jamais bien assez forte pour contrer ses pulsions. On se contente de crier quand il n'arrive pas à contrôler ses regards, souvent. On idéalise beaucoup le mariage, on fait volontiers comme s'il n'était pas mû par des ardeurs érotiques au départ, c'est assez illusoire.

Écrit par : Rémi Mogenet | 08/05/2013

@Rémi Mogenet,oups navrée d'avoir estropié vos nom et prénom
Cependant pour en revenir au Kâma Sûtra encore une fantaisie qui n'est pas appréciée par tous y compris par des hommes ,pour qui le missionnaire vaut toutes les positions,car sentimentale et beaucoup plus corps à corps qui développe des anticorps et qui ne transforme pas la femme en animal à embrouetter ou a suspendre au plafond,rire
Il existe heureusement encore des hommes qui pour faire plaisir à d'autres font croire qu'ils pratiquent le Kâma Sûtra et qui en catimini prèfèrent les femmes simples et surtout qui savent bien cuisiner.Faut pas croire non plus à tout ce qui est écrit dans les médias et c'est le drame d'aujourd'hui.
On connait du moins pour ceux qui ont la fibre commerciale les JO de la stupidité alimentaire,sans doute existe t'il aussi ceux des rencontres amoureuses qui finissent en poussière faute d'avoir trop couru et cru au Père Noel ou lapin de Paques ou certains de ces messieurs n'ont que la belle parole et rien de plus pour faire réver.
Cependant grâce à leurs comportements de polyamoureux ils ont offert aux femmes les plus sûrs moyens et la manière afin qu'elles puissent exercer un quelconque droit de vengeance.En amour comme dans d'autres domaines il faut de la variété de la simplicité et surtout de la franchise élément essentiel aussi bien en amour qu'en amitié
je vous souhaite une bone nuit à mon âge on prèfère les chants d'oiseaux a ceux de nombreux autres à deux pattes,rire

Écrit par : lovsmeralda | 08/05/2013

Bonne nuit. Mais le Kâma Sûtra n'est pas ce qu'on croit, il montre ce qui se fait mais il hiérarchise aussi ce qui se fait selon des principes d'ordre moral, et il ne parle pas seulement de sexe, il parle aussi de relations entre les hommes et les femmes mariés à la maison, et d'autres choses encore en rapport avec l'amour. Pour les positions, le Kâma Sûtra dit que la position la plus digne est celle dont vous parlez, elle est obligatoire pour les brahmanes. Certaines sont interdites, d'autres sont déconseillées mais considérées comme très courantes, et le traité admet que les hommes ordinaires ne peuvent pas aller contre les coutumes locales. En fait le Kâma Sûtra reprend la hiérarchie habituelle qu'on trouve dans les religions occidentales, mais il se veut objectif et parle de tout ce qui est possible.

Écrit par : Rémi Mogenet | 08/05/2013

@Rémi Mogenet,merci pour ces précision!
bonne soirée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovsmeralda | 09/05/2013

Merci à vous. Bonne soirée à vous!

Écrit par : Rémi Mogenet | 09/05/2013

Les commentaires sont fermés.