18/07/2011

Momulk contre Captain Savoy

crop.jpgOr donc, lors du dernier épisode des aventures fabuleuses de Momulk, j'ai dit qu'un formidable combat s'était engagé entre celui-ci et le sublime Captain Savoy. Il commença par un coup de lance: celui que le héros à l'émeraude éclatante assena sur le dos du monstre, au moment où il s'apprêtait à faire du mal à un pauvre enfant qui n'avait jamais fait que s'amuser de Mirhé Maumot, l'alter ego de Momulk, quand il lui paraissait qu'il était ridicule. Le colosse à la peau verte se retourna, et dès qu'il vit le héros - luisant, superbe, flottant dans les airs -, il rugit et s'élança brutalement sur lui, pour lui donner le plus terrible coup qu'un être vivant pût donner. Captain Savoy s'attendait à une telle attaque. Il pensait qu'elle serait vive. Mais il ne croyait pas qu'elle fût aussi rapide, qu'il y eût, dans les forces infraterrestres qui nourrissaient les muscles du monstre, autant de vigueur; car il naviguait, en vérité, dans les hauteurs lumineuses de la Grâce, au sein desquelles souvent on oublie la puissance de la Terre, bercé qu'on est par les flots de couleurs qui circulent en ondoyant dans l'éther cosmique: on se laisse aisément griser.

Il ne put, par conséquent, éviter ce terrible coup, et fut envoyé au travers du mur du bâtiment, le brisant une seconde fois: car, pour y entrer, il avait déjà dû y ouvrir une brèche, mais délicatement, de sa lance à la pointe brillante, pareille à une braise: il n'eût pas eu le temps d'intervenir, s'il était passé par la porte!

Cette fois, cependant, la brèche n'eut rien de délicatement tracé: il la brisa de son corps et de ses bras d'acier, propulsé par le monstre, et tout le bâtiment trembla. De plusieurs lieues à la ronde, on entendit le bruit comme d'une explosion, et comme Captain Savoy était flamboyant et rutilant, comme ses coups de lance eux-mêmes se confondaient avec des éclairs, beaucoup d'hommes crurent à une explosion ordinaire, à un accident survenu dans le centre de recherche atomique, et ne surent jamais ce qu'il en avait réellement été, que des êtres pensants, sentants et voulants s'étaient affrontés, dans ce déluge de feu!

Michel.jpgMomulk n'en avait néanmoins pas encore fini, avec Captain Savoy: par la même brèche créée dans le mur, mais en l'agrandissant à son passage, il bondit à la suite du héros, afin de l'achever. Déjà Captain Savoy se relevait, essuyant de sa manche gantée la salive qui avait jailli de sa bouche sous le coup de massue qu'il venait de recevoir, et il guettait l'arrivée du monstre, prévoyant qu'il ne s'arrêterait pas de sitôt, et que, dans ses ténèbres, il n'aurait de cesse qu'il ne l'eût réduit en poudre, anéanti. Alors, vif comme la lumière même, Captain Savoy, serrant les dents et bandant ses muscles, brandit sa lance, et en donna un tel coup à son ennemi qu'il lui transperça l'épaule, et qu'un jaillissement d'éclairs, ceint d'une nuée d'étincelles, survint, créant un souffle qui balaya plusieurs maisons proches et souleva plusieurs voitures automobiles qui passaient sur la route également proche. La terre trembla légèrement, et la terreur s'empara des hommes mortels.

Ce qu'il advint ensuite sera rapporté dans un épisode ultérieur des aventures fabuleuses du terrible Momulk.

Commentaires

Interesting story. But would like to know what happens next in the story.

Écrit par : usb recovery | 20/07/2011

Les commentaires sont fermés.