11/11/2009

Jeanne Guyon et l’effusion mystique

S. François d'Assise.jpgJ’ai un jour écrit, sur mon blog genevois, que madame Guyon était davantage du côté de l’effusion mystique sans raison active que François de Sales, mais j’ai exagéré les choses dans ce sens. Je commentais une idée de Jean-Noël Cuénod selon laquelle l’effusion mystique était inconciliable avec la raison, mais j’ai abusivement pris madame Guyon comme exemple où il eût été dans le vrai, car sur les grâces divines, par exemple, elle écrivait: De ces sortes de dons, les moins purs & parfaits & les plus sujets à l’illusion ce sont les visions & les extases. Les ravissements & les révélations ne le sont pas tout à fait tant, quoiqu’ils ne le soient pas peu.

Séraphin.jpgLa vision n’est jamais de Dieu même, ni presque jamais de Jésus-Christ, comme ceux qui l’ont se l’imaginent: c’est un Ange de lumière, qui selon le pouvoir qui lui en est donné de Dieu, fait voir à l’âme sa représentation, qu’il prend lui-même. Il me paraît que les apparitions que l’on croit de Jésus-Christ même, sont à peu près comme le Soleil qui se peint dans une nuage avec de si vives couleurs, que celui qui ne sait pas ce secret, croit que c’est le Soleil même, cependant ce n’est que son image. Jésus-Christ se peint lui-même de cette sorte dans l’intelligence; ce qu’on nomme Visions intellectuelles, qui sont les plus parfaites, où [cela se fait] par les Anges, qui étant de pures intelligences, peuvent être imprimées ainsi, & se montrer de la sorte. St. François d’Assise, très éclairé sur les visions, n’a jamais attribué à Jésus-Christ même l’impression de ses stigmates, mais à un Séraphin, qui étant effigié de Jésus-Christ les lui imprima. L’imagination s’imprime aussi des fantômes et des représentations saintes: il y en a encore de corporelles: l’une et lautre sont les plus grossières & les plus sujettes à lillusion. Cest de ces sortes de choses dont parle St. Paul lorsqu’il dit: que l'Ange de ténèbres se transfigure en Ange de lumière: ce qui arrive ordinairement lorsque lon fait cas des visions, quon les estime, quon sy arrête, parce que toutes ces choses donnent de la vanité à lâme ou du moins lempêchent de courir au seul inconnu, qui est au-dessus de toute vue, connaissance, & lumière, selon que l explique St. Denis.

Il est difficile de dire mieux. Car Jeanne Guyon montre, par son exemple même, quon peut tout à fait raisonner au sein de l'effusion mystique, et distinguer des visions qui reflètent le vrai Dieu, et celles qui ne reflètent quune aspiration personnelle, qui ne sont là que pour servir de butée au désir. Ce qui permet de les distinguer, cest lhumilité, qui ne ramène justement pas à soi ces visions. Or, lhumilité correspond bien à la raison: il est raisonnable dêtre humble face à Dieu! Les vraies visions sont donc mêlées d’intelligence.

Saint Paul.jpgMais Jeanne Guyon exprime aussi ici son penchant à lau-delà de toute lumière et connaissance intellectuelle: là seulement, dit-elle, se trouve Dieu. Elle est réellement plus mystique et absolue dans sa démarche que François de Sales, dont il faut dire en passant quelle tient son exemple de saint François dAssise: car le Saint savoyard en parle de cette façon dans ses écrits. Mais François de Sales pratiquait davantage quelle la vision intelligente, limagination reliée au dogme; il prolongeait davantage la tradition médiévale. Il ne croyait pas que lon pût si aisément se mettre en relation avec lInvisible et lInconnaissable, et pensait que limage à cet égard était un appui pour lâme: il n’était pas aussi exalté que madame Guyon, qui pourtant se posa comme sa disciple.

Il nen demeure pas moins que pour Jeanne Guyon aussi, lintelligence est un fil dor qui enserre la vision afin quelle ait des contours nets et se relie au divin de façon juste, lempêchant ainsi de se confondre avec les fantasmes, liés à la nature animale de l’Homme.

La référence à saint François d’Assise est ici fondamentale, puisque, à Chambéry, où il aurait un peu vécu, on fut toujours à son égard très dévot.

Commentaires

L'eglise aime creer le mystere autour d'elle.

Écrit par : Latimer | calling card prepaid | 30/03/2010

Les commentaires sont fermés.