13/03/2009

Saint François de Sales & l'Esprit des lieux

Anselm_of_Canterbury.jpgComme je l’ai dit, saint François de Sales regardait ce que nous appellerions la xénophobie comme offensant Dieu, mais pour autant, il vouait une affection particulière aux saints locaux. Mieux encore, il conseillait à ses disciples de se mettre intérieurement en relation avec les saints du diocèse - reliant ainsi les lieux mêmes à Dieu.

Il fut en réalité très patriote, estimant que les saints protecteurs des communautés étaient d’excellents médiateurs entre l’Homme et Dieu. Il imitait en cela son compatriote Pierre Favre, qui disait que quand il arrivait dans une ville nouvelle, il priait ses patrons célestes, et que, même, quand il rencontrait une personne nouvelle, il priait son bon ange.

François de Sales voua donc un culte spécifique aux saints liés à la Savoie: Pierre Favre, bien sûr, mais aussi saint Bernard de Menthon, né près d’Annecy, et saint Anselme de Cantorbéry, natif d’Aoste. Sur le plan personnel, il agissait d’une façon comparable: il avait une dévotion particulière pour saint François d’Assise, dont il portait le nom, et comme il avait été baptisé le jour de la Saint-Augustin, il en avait aussi une pour l’ancien évêque d’Hippone.

Mais ce n’était pas du nationalisme, car il conseillait, dans ses lettres, à des dames d’Orléans ou de Lyon se lier intérieurement aux saints protecteurs de ces deux villes, saint Maurice pour la première, sainte Blandine pour la seconde. Il s’agissait réellement pour lui de créer un lien entre l’environnement naturel et Dieu. A ses yeux, celui-ci se particularisait, non sous la forme de ce qu’on voyait, mais de ce qu’on percevait spirituellement derrière ce qu’on vivait et percevait sensoriellement: et les saints et les anges avaient cette nature fondamentale.

Cela dit, son patriotisme lui a fait déclarer que les habitants des âpres montagnes du Faucigny étaient vraiment d’une dévotion spontanée merveilleuse, et digne de louanges. Il a en particulier fait l’éloge du peuple de Bonneville, ainsi que de La Roche-sur-Foron.

Les commentaires sont fermés.