23/02/2009

Jacques Replat à Lausanne

Cathédrale Lausanne.jpgJacques Replat est un écrivain savoyard du XIXe siècle qui a écrit des romans de style gothique, se situant dans la Savoie médiévale. Or, l’un d’entre eux, Le Sanglier de la forêt de Lonnes, raconte la mort du Comte Rouge, Amédée VII, et le fameux duel qui s’en est suivi entre Othon de Grandson et Gérard d’Estavayer. Cependant, dans l’introduction, Replat évoque la Lausanne de son temps avec la poésie dont il était coutumier :

“Puis, elle m’apparut à son tour, la ville aux trois collines, la Lozène du moyen-âge, élevée au-dessus des vapeurs du lac, comme un palais des fées bâti dans les nuages. Son château épiscopal semble porter encore sur ses noires murailles l’ombre de notre Charlemagne [Replat désigne ici le comte Pierre II], héros trempé d’or et d’acier, brave comme un preux de la Table-Ronde, et portant ses titres au bout de son épée.

“Mais le soleil, dégagé des brumes du matin, venait de dorer la flèche légère, élancée, trois fois plus haut que le plus grand sapin de nos forêts, au-dessus du jubé en marbre noir de la vieille cathédrale ; les rayons jouaient entre les mille faisceaux de colonnes, à travers les vitraux émaillés du chœur, veuf aujourd’hui d’encens et de lampes sacrées : alors on aurait dit que les vieilles pierres, où Grégoire X a laissé la marque de ses pas, allaient parler leur langue mystérieuse des anciens jours, et que les tombeaux s’animaient pour assister à la résurrection de l’antique splendeur.

“Saisi d’une émotion religieuse, je m’agenouillai au pied d’un mausolée, et je priai !... car le temple profané conserve encore des ossements bénis, et toute prière est bien venue sur la cendre des trépassés.”

Suit l’évocation de la statue d’Othon de Grandson.

Replat assimilait totalement le pays de Vaud médiéval à la Savoie, même s’il s’excusait d’avance d’avoir prié dans un temple protestant : il était très attaché au catholicisme. Mais ici, la religion se mêlait à la politique. A mon avis, tout de même, les paroles de Replat sur Lausanne et sa cathédrale ne manquent pas de charme.

17:56 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.