12/02/2008

Un bon ami de Rodolphe Töpffer

Xavier de Maistre a correspondu avec Rodolphe Töpffer, et il l’a présenté à Sainte-Beuve, lui permettant, ainsi, d’être publié à Paris. Xavier de Maistre, de fait, avait passé quelque temps à Genève, en tant qu’émigré de la Révolution, et il avait conservé l’habitude de s’intéresser à la production littéraire de la cité.

En tant que directeur de collection aux Editions Le Tour (F-74340 Samoëns), j’assure l’édition renouvelée d’auteurs savoyards que j’estime méconnus, et c’est ainsi que nous avons mis à la disposition du public “Les Prisonniers du Caucase”, de ce même Xavier de Maistre (voyez http://livres.kelkoo.fr/cpc_5101_ps_17515461_gs_16108556.html ). Cette nouvelle date de l’époque où il était officier dans l’armée russe.

J’ai essayé de la proposer aux gens de lettres parisiens, et on m’a volontiers répondu que ce qui se produisait à Samoëns ou à Chambéry (ville natale de l’auteur) ne valait rien, parce que seule la production parisienne avait une valeur réellement universelle. Je m’en suis moqué, évidemment, en demandant si le pain, à Paris, était celui des hosties, quand celui de Chambéry n’était que du pain. Mais cette réponse n’a, elle-même, guère suscité que des insultes...

Pour ce qui est des journalistes romands auxquels je l’ai adressé, ils n’ont pas montré non plus d’intérêt profond. Töpffer n’y a rien fait. Mais enfin, Jean-François Mabut me donne ici la possibilité d’évoquer le bon ami du célèbre pédagogue, auteur non moins fameux du “Voyage autour de ma chambre”. Qu’il en soit remercié.

10:45 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.